Jocelyne Beroard

28/12/2005 at 11:52 (WiBio)

Jocelyne Beroard

Née à Fort-de-France le 12 septembre 1954, Jocelyne Beroard quitte sa Martinique natale pour venir faire des études de pharmacie à Caen, en France : elle a vingt ans.

Très vite, la musique va prendre le pas sur l’université et, accompagnée de son frère, elle commence à se produire en tant que choriste sur les scènes françaises. L’aventure dure 9 ans.

En 1980, alors que Jocelyne revient d’un séjour de six mois en Jamaïque pour travailler avec Lee Peery, elle fait la rencontre de Jacob Desvarieux et des frères Décimus, qui viennent de créer le groupe Kassav’. Elle les rejoindra définitivement, tout comme sa sœur Catherine, en 1983.

En 1981, Jocelyne accompagne le chanteur Bernard Lavilliers sur sa tournée mondiale et travaille parallèlement avec plusieurs artistes comme Manu Dibango et Herbert Léonard. Elle décroche dans la foulée le premier prix du  » Concours de la chanson d’outre-mer  » en 1982.

En 1983, Jocelyne Beroard débute donc sa carrière de choriste au sein du groupe de zouk Kassav’. Dans les premiers temps, son activité au sein du groupe se limite à l’interprétation du titre  » Soleil  » ; mais très vite, elle enregistre sa première chanson en solo :  » Moment ta la « . Malgré un succès mitigé, elle réitère l’expérience en 1985 en enregistrant  » Mové Jou  » et  » Pa bizwen palé « , deux chansons qui deviendront des titres phares du groupe.

En 1986, Jocelyne publie son premier album solo.  » Siwo  » reçoit un double disque d’or, la plus grosse vente aux Antilles pour un artiste féminin. Philippe Lavil, alors au sommet de sa carrière musicale en France, lui propose d’interpréter un des titre de l’album en duo.  » Kolé Séré  » se vend à plus de 500.000 exemplaires dans la métropole.

À partir de 1985, Kassav’ organise des tournées dans tous les pays du monde. Le groupe collectionne les récompenses : en Russie, au Japon au Canada, aux Etats-Unis et surtout en France où Kassav’ est élu  » Meilleur groupe  » aux Victoires de la Musique 1988.

En 1991, Jocelyne
enregistre son deuxième album solo.  » Milans  » et décide de donner un nouveau souffle à sa carrière d’artiste en tournant  » Siménon  » pour la cinéaste Euzhan Palcy ( » Une saison blanche et sèche « ,  » Rue Case Nègres « ). Sa performance est saluée par la critique et Jocelyne reçoit le Trophée Timi’s de la meilleure actrice Afrique-Antilles en 1992.

Parallèlement à sa carrière artistique, Jocelyne Beroard s’engage aux côtés de Yannick Noah pour aider l’association  » Aux enfants de la terre « . Son courage et sa détermination sont récompensés en 1996 lorsqu’elle est nommée  » Officier de l’Ordre du Mérite  » par le Président sénégalais Abdou Diouf ; puis en 2000 en devenant  » Chevalier de la Légion d’Honneur « .

En 2003, Jocelyne Beroard publie un tout nouvel album intitulé  » Madousinay « . Forte de son expérience de la scène et des studios, elle s’est entourée de plusieurs artistes de talent comme Claude Naimro, Mario Canoge, les Zouk Machine ou encore son ami Jacob Desvarieux, réalisateur de l’album.

D’après la section Musique de TV5.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :